Retour

Distribution
Thème de la pièce
Photos

Haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

Distribution
Mise en scène   
Jean-Pierre BERNARD
 
Décors   
Roger MAERTEN
assisté de
Daniel BECART & Alain DEBLONDE
Technique (sono/éclairage)   
Daniel BECART
 
 
avec
Laurence COMPIGNIE
Lucie, jolie soubrette, cervelle de linotte et coeur de moineau
Jean-Pierre BERNARD
Patrice, serviteur zélé de la comtesse, avec dans l'oeil une lueur canaille
Elisabeth DENAES
Gisèle, demoiselle de compagnie de la comtesse, belle et ambitieuse
Francine BERNARD
la comtesse de Mont-Vermeil, despotique et un tantinet huluberlue
Dominique DESCHILDRE
Hubert, charmant neveu de la comtesse
Christine MARTEL
Antoinette, dite "Nénette", propriétaire d'un restaurant-bistrot aux halles
Noël BERTEAUX
Jules, gars costaud et sympa, qui n'a de penchant ni pour les cravates ni pour les belles manières
Dominique DAELDYCK
Le Cardinal de Tramone, conseiller du pape

 

Haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Thème de la pièce
 

Dans un château du Périgord, règne la despotique comtesse Apolline de Mont-Vermeil.
Tout ploie devant elle : son neveu Hubert, Gisèle, demoiselle de compagnie, Lucie, la jolie soubrette et Patrice, le digne (?) majordome...
Ce dernier a donné à la Comtesse le goût des courses. Il lui conseille cyniquement tous les toquards et non moins cyniquement encaisse les paris au nom d'un bookmaker imaginaire.
A l'impromptu, arrivent Antoinette Mercier, dite "Nénette", plantureuse créature dans les veines de laquelle coule à coup sûr le sang de la mère Angot et de sa cousine jumelle Madame Sans-Gêne, et Jules, à la fois barman du caboulot géré par Nénette et son fiancé.
Nénette, voulant épouser Jules, apprend avec stupéfaction que pour l'état civil, elle est déjà mariée avec le baron Hubert de Mont-Vermeil qu'elle n'a jamais vu ! A la vérité, ses papiers d'identité lui ont été volés naguère et grâce à eux, une inconnue a pu se faire épouser sous son nom par le naïf baron, puis elle a disparu.
En venant au château des Mont-Vermeil, Nénette s'imaginait un divorce amiable mais, il ne peut être question de divorce chez les Mont-Vermeil... et ce jour-là moins que jamais, car on attend un visiteur de marque, le Cardinal de Tramone.

Mais Nénette, qui ne l'entend pas de cette oreille, décide de ne pas quitter le château avant d'avoir obtenu gain de cause, et s'écrie : "J'Y SUIS, J'Y RESTE !" ..... et alors .....

 

Haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cliquer sur la photo
pour l'agrandir


Haut de page