Retour

BLAISE
de Claude MAGNIER
       Distribution
       Thème de la pièce
     Photos (en préparation)
Mise en scène
Jean-Pierre BERNARD
Décors
Roger MAERTEN  
assisté de   Daniel BECART & Alain DEBLONDE
Costumes
Martine BECART -          confection   Ass. " SAC AU DOS " - MERVILLE
Equipe technique
décors : Dominique DESCHILDRE - Daniel BECART - Noël BERTEAUX
François MARTEL - Hélène LEGROUX - Céline DUQUENNE
Dominique DAELDYCK - Alexandre BERNARD - Sylvie PIBRE
sonorisation - éclairage : Jacques MAREZ
plateau : Annie FONTAINE - Martine BECART

 

 

 

 

 

DISTRIBUTION
Evelyne RENCY

Mme CARLIER
Hélène VANHOUTTE

Laure CARLIER
Jean - Pierre BERNARD

M. CARLIER
Marie-Hélène MAREZ

Ariane CLARENS
Sylvie BERTEAUX

Pépita
Laurence COMPIGNIE

Geneviève
et

Jean-Baptiste DEBACKER

 

BLAISE

Retour

 

 

 

 

 

Thème de la pièce
Blaise, jeune et beau garçon, peintre talentueux, mais méconnu et désargenté, a pour maîtresse Geneviève exubérant mannequin bien parisien. Excédée de subvenir aux besoins de Blaise, celle-ci souhaite lui faire épouser une jeune héritière. Cédant aux conseils de Geneviève, il loue (très cher) le studio d'Ariane qui part pour les sports d'hiver, afin d'y recevoir le riche M.Carlier, Madame et leur fille Laure, oie blanche à marier. Or, M.Carlier n'est autre que l'amant de Geneviève. Blaise engage également une jeune bonne, Marie, qui commet toutes les bévues avant de révéler sa vraie nature...
Claude Magnier ne se destinait pas au théâtre. Après ses études secondaires, il rejoint l' École Supérieure de Commerce de Paris (ESCP) et décide ensuite de devenir comédien. En 1948, il débute comme jeune premier dans "Jeanne" de Péguy, puis paraît dans "Léona". C'est à cette époque qu'il épouse Claude Larue, elle aussi comédienne. A force d'exercer la profession d'acteur, Claude Magnier découvre les rouages de l'écriture théâtrale et franchit le pas. En 1956, il écrit sa première pièce, " Monsieur Masure", que Guy Tréjan et Claude Larue créent à la Comédie Wagram. Elle remporte un grand succès et reçoit le grand prix de littérature dramatique d'Enghien. Deux ans plus tard, il donne "Oscar" qui connaîtra une carrière exceptionnelle. L'année suivante, c'est "Blaise" (1959) aux Nouveautés avec Marie-Josée Nat et François Guérin, puis "Léon"(1963), l'adaptation de "Jo"(1965) "Herminie" (1970) et "Nid d'embrouilles" (1973). Ses points de vue sont classiques : des personnages, une action ! Il voulait que ce soit drôle, logique, chaleureux. "Le vaudeville", disait Claude Magnier, devenu spécialiste du genre, n'est pas, à mon avis, le style théâtral le plus facile à réaliser. L' auteur entreprend la tâche, peu modeste d' ailleurs, de faire rire le Public environ une fois toutes les deux minutes, ce qui représente un minimum de soixante fois dans la soirée."

Retour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos (en préparation)